Ce Pays Vert sait où il va et la concurrence peut s’en inquiéter

Un coup de tête de Joachim Dubois et la cause aura été entendue dimanche après-midi sur la pelouse de Monceau en faveur du Pays Vert qui aurait dû sortir totalement ravi de son succès, aussi court que précieux, mais qui n’a pas pu se réjouir à fond du nouveau résultat positif qu’il venait de décrocher. La faute à deux coups du sort, la formation athoise ayant perdu quasiment coup sur coup deux de ses pions les plus expérimentés. Sven Leleux a dû quitter ses partenaires après trois minutes de jeu avec un verdict craint à la sortie du terrain qui aura été confirmé ce lundi : il y a bien une fracture de la pommette droite ! C’est Mathieu Herbecq qui est alors monté au jeu mais l’ancien milieu de terrain de Rebecq n’aura tenu que vingt minutes, sa malléole ayant été touchée dans un contact. L’infirmerie se remplit…

L.D.
 La fête dans les vestiaires pour les Athois, dimanche, à Monceau.
La fête dans les vestiaires pour les Athois, dimanche, à Monceau. ©Com.

Pour l’heure, sans la moindre conséquence fâcheuse, puisque la saison du Pays Vert est d’excellente facture avec cette sixième victoire en douze matches. Cela donne un bilan de 21 unités pour une cinquième place provisoire qui ne fait que confirmer toutes les qualités qui se trouvent dans l’effectif composé par Jimmy Hempte durant l’intersaison et confié depuis huit semaines à David Bourlard qui vient de signer un 17 sur 24. Une moyenne de champion ! Ne vous inquiétez pas, Président Dubois, on plaisante.