« Nous avons offert les deux buts à Solières »

Solières n’avait, jusqu’à ce dernier dimanche, remporté qu’une seule victoire depuis le lancement de la saison. C’est dire si son succès 2-1 face à la REAL, troisième classé avant la clôture de la onzième journée, lui a fait plaisir et mis du baume au cœur. Au terme de la rencontre, son coach Pascal Bairamjan était fier de ses troupes : « Quand on voit la physionomie de la rencontre, on ne peut pas parler de victoire surprise. On a eu de grosses opportunités. C’est donc une victoire méritée. Les joueurs qui ont été alignés avaient vraiment envie de jouer. Une mentalité différente, ça change un groupe. » Référence à la défaite 3-0 de la semaine précédente à Tubize !

La Rédaction de L'Avenir

Contre les Acrenois, Solières avait misé sur son gardien habituel pour évoluer dans le rôle d’attaquant de pointe. Plutôt original mais payant puisque c’est Crahay qui ouvrait le score peu avant la demi-heure ! Si c’est un "vrai attaquant", à savoir Delaunoit, qui égalisait à la 88e, les Acrenois ne parvenaient pas à préserver leur avantage malgré le fait d’être en supériorité numérique. Peut-être trop ambitieux, les hommes de Fabrice Milone ont trop voulu la victoire, encaissant le 2-1 à la 92e. "On offre les deux buts, pestait-il, dimanche, à l’issue des débats. Solières marque sur sa première occasion suite à une relance approximative de notre part au départ de l’action. Au repos, on a voulu secouer les garçons. On leur a passé un savon afin qu’ils soient plus actifs en seconde période même si, en première, l’entame nous avait été favorable, Solières ayant eu du mal à contrer notre style de jeu. On réussit à égaliser en fin de match et on aurait dû rentrer avec un point mais il y a encore eu ce but idiot que l’on encaisse."

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.