Frasnes méritait mieux face à une belle équipe de Mons, Tournai de retour dimanche

En déplacement chez un des favoris de la série, Frasnes savait qu’il n’aurait pas la tâche facile. Mais sur le terrain montois, les Collinards ont montré une fameuse résistance. Ils auraient même pu espérer mieux que la défaite. « À quelques minutes de la fin, on est revenu à quatre points, détaille Pierre Bouillez. Notre adversaire était réduit à 14. Malheureusement, on n’a pas su profiter de notre supériorité. On a eu quelques opportunités mais sans conclure. Sur un contre, un adversaire est allé claquer un dernier essai, ce qui explique l’écart plus important. Il y a de la déception car on pouvait clairement accrocher un petit quelque chose ».

Arnaud Smars
 Pierre Bouillez était un capitaine fier de ses troupes à Mons.
Pierre Bouillez était un capitaine fier de ses troupes à Mons. ©ÉdA – 60220895591 

En déplacement chez un des favoris de la série, Frasnes savait qu’il n’aurait pas la tâche facile. Mais sur le terrain montois, les Collinards ont montré une fameuse résistance. Ils auraient même pu espérer mieux que la défaite. "À quelques minutes de la fin, on est revenu à quatre points, détaille Pierre Bouillez. Notre adversaire était réduit à 14. Malheureusement, on n’a pas su profiter de notre supériorité. On a eu quelques opportunités mais sans conclure. Sur un contre, un adversaire est allé claquer un dernier essai, ce qui explique l’écart plus important. Il y a de la déception car on pouvait clairement accrocher un petit quelque chose".

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.