Des cross pour « donner le goût de l’effort »

La saison des cross scolaires en Hainaut s’est achevée vendredi dernier. 13 000 enfants environ y ont participé.

Arnaud Smars
 «Chacun court selon ses capacités», tel est le leitmotiv de la FRSEL lors de ses cross.
«Chacun court selon ses capacités», tel est le leitmotiv de la FRSEL lors de ses cross. ©- eda – arnaud smars

Notre correspondant pour la course à pied et l’athlétisme le répète à l’envie: "Le cross est la meilleure discipline pour s’améliorer en course à pied." Ce n’est donc pas un hasard si elle est proposée chaque année dans les écoles en début d’année par les fédérations qui promeuvent le sport dans les écoles, réunies sous l’égide de l’AFFSS. Une nouvelle saison s’est achevée vendredi dernier en Hainaut avec des organisations à Kain, à Ath, à Péruwelz et à Soignies. "C’était la fin d’un cycle de 18 dates sur la province, détaille Pierre Bouillez, directeur provincial de la FRSEL Hainaut. Cela a concerné environ 13 000 enfants des sections primaires et de l’inférieur en secondaire. L’objectif reste le même: donner à chacun le goût de l’effort et l’envie de donner le meilleur de soi. Pour l’atteindre, nous proposons deux formules. Nous avons la classique où chaque enfant court de manière individuelle. Celle que l’on connaît depuis de longues années sur des sites comme celui de Kain. Mais depuis quelque temps, on fait passer une formule plus collective. Les participants courent par classe. Le but est de faire le plus souvent possible le tour d’un parcours établi, qui tourne souvent autour des 250-300 mètres, dans un temps imparti. C’est une façon plus inclusive de voir le sport. Car chacun peu amener sa pierre à l’édifice selon ses capacités personnelles. C’est plus motivant et plus pédagogique. Car pour l’aspect compétition, il y a déjà de nombreux clubs qui font très bien leur boulot."

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.