La course à pied se vit en famille chez les Abraham

Arrivé sur l’Acrho grâce à son frère, Steve, Jordan court avant tout pour le plaisir de se retrouver entre amis pour une séance sportive puis festive.

Arnaud Smars
 Jordan Abraham s’est dépassé sous la pluie kainoise dimanche dernier.
Jordan Abraham s’est dépassé sous la pluie kainoise dimanche dernier. ©- Eda – arnaud smars

Il n’est pas le premier et il ne sera certainement pas le dernier. Mais durant le confinement, Jordan Abraham a pris la décision de troquer ses crampons pour les baskets de course à pied. " Le football, c’est fini pour moi , détaille l’ancien serial buteur de Leuze-Lignette. J’ai donné. Cela devenait trop contraignant avec les deux entraînements par semaine plus le match. C’était plus difficilement conciliable avec la vie de famille et professionnel où je fais les pauses. L’avantage de la course à pied, c’est que je prends mes baskets quand j’en ai envie. Si j’ai une heure de libre, je fonce. Il y a plus de liberté. "