Œudeghien n’échappe pas aux difficultés

Avec ses deux terrains, ses trois équipes « Seniors » et ses jeunes, le club d’Œudeghien fait partie des références en Wapi.

Damien DU BOIS
 À Œudeghien, les jeunes (ici les U10) peuvent compter sur l’œil bienveillant de JC Dupont.
À Œudeghien, les jeunes (ici les U10) peuvent compter sur l’œil bienveillant de JC Dupont. ©ÉdA

Et pourtant, comme partout, l’heure n’est pas toujours à l’optimisme. " Pour la première fois depuis 30 ans, nous n’avons pas su aligner d’équipe Minime (U16) , déclare Jean-Claude Dupont, secrétaire local. Nous alignons une équipe U18, deux U13 et une U10. Nous n’avons donc pas à nous plaindre, mais ce "trou" en U16 met en lumière les problèmes que rencontrent tous les clubs formateurs au moment de composer leurs effectifs. Car si les discussions et les accords vont bon train pour les équipes séniors de 2023, le phénomène n’épargne pas les meilleurs jeunes de chaque club. Pour quelques centaines d’euros, vous pouvez voir partir l’un ou l’autre pelotari, sans avoir de réponse à proposer! " Une difficulté à laquelle les "Verts" semblent toutefois échapper. " J’y vois deux raisons. Primo, notre renommée de club formateur et, secundo le fait de compter différentes équipes seniors dont les niveaux permettent d’aligner chaque année une ou deux jeunes pousses. Notre N2 est notre équipe phare. Elle nous permet de mettre en valeur nos meilleurs éléments. Un cran plus bas, la N3 est idéale pour donner de la bouteille à certains. Et nous avons encore une R2, au sein de laquelle les plus jeunes peuvent apprendre et s’épanouir. Mais il est un fait certain que l’arrêt Bosman, tout en libérant les joueurs, a causé énormément de tort aux clubs. "