Havinnes n’a plus le choix

En D2A féminine, l’heure est à l’action pour les Havinnoises qui, à trois journées de la fin, sont dans une situation qui n’inspire rien de bon, seules deux équipes se trouvant derrière elles, alors que cinq descendants sont annoncés. Même si cela pourrait être moins car certains champions provinciaux pourraient refuser de monter, rester à la douzième place pourrait ne pas suffire. Il reste trois matches aux Sang et Or pour grignoter au moins une place. Pour cela, pas le choix, il faudra gagner au Bosdam ce samedi et à Mons B dans quinze jours. Et entre les deux, pourquoi ne pas accrocher Melsele pour la dernière à domicile. L.D.

L.D.

En D2A féminine, l’heure est à l’action pour les Havinnoises qui, à trois journées de la fin, sont dans une situation qui n’inspire rien de bon, seules deux équipes se trouvant derrière elles, alors que cinq descendants sont annoncés. Même si cela pourrait être moins car certains champions provinciaux pourraient refuser de monter, rester à la douzième place pourrait ne pas suffire. Il reste trois matches aux Sang et Or pour grignoter au moins une place. Pour cela, pas le choix, il faudra gagner au Bosdam ce samedi et à Mons B dans quinze jours. Et entre les deux, pourquoi ne pas accrocher Melsele pour la dernière à domicile.