Lorenzo Milesi ne s’est pas fait surprendre sur la 1re étape du TMC

Vainqueur sur le fil, l’ancien médaillé au championnat d’Europe du chrono s’affiche déjà comme un candidat à la victoire finale.

Vincent COPPENOLLE
 Une victoire et le maillot jaune pour l’Italien Milesi qui s’impose sur le fil devant le Norvégien Trondheim.
Une victoire et le maillot jaune pour l’Italien Milesi qui s’impose sur le fil devant le Norvégien Trondheim. ©ÉdA

C’est finalement un peloton de 142 coureurs qui a pris le départ vendredi d’Antoing pour une première étape marquée par un fameux changement de température. Si les organisateurs ont un moment évoqué la possibilité d’éviter la montée du château d’Antoing, première difficulté du jour, il n’en fut finalement rien. C’est finalement le passage pavé de Jollain qui secoue une première fois le peloton, permettant à six coureurs de provoquer la première cassure. Si la première partie de l’épreuve est animée par les sprints intermédiaires et l’ascension du Trou Robin, elle permet aussi de découvrir les noms des hommes forts, l’Italien Milesi se mettant déjà en évidence aux côtés du Norvégien Stiam Trondheim, vainqueur de Paris-Roubaix l’an passé chez les juniors. Alors que le peloton casse en plusieurs morceaux, dix coureurs semblent bien décidés à se jouer la victoire alors qu’il reste encore l’Enclus et deux ascensions du Mont-Saint-Aubert au programme. L’Allemand Teutenberg s’assure le maillot des sprints intermédiaires mais c’est dans la dernière difficulté que tout se joue. L’Italien Lorenzo Milesi, dixième du Tour d’Italie U23 l’an passé, attaque dans l’avant-dernier kilomètre et s’impose finalement pour quelques centimètres après s’être causé une grosse frayeur: "Je me suis trompé de route dans le dernier virage et j’ai perdu quelques secondes précieuses dans l’optique du classement général. Fort heureusement, j’ai déjà repéré le chrono de dimanche matin qui devrait me convenir pour prendre de l’avance en vue du classement général final."