FUTSAL| Après le brutal coup de frein

Dans quel état est le futsal belge? C’est l’une des questions de ce début de saison après une année blanche à tous les niveaux.

L.D.

Logique vu le contexte sanitaire des douze derniers mois! Encore logique pour une discipline se jouant en salle et restant à un stade amateur, même au plus haut niveau, à de rares exceptions près. Il n’empêche, dans les pays voisins, malgré la situation liée au Covid, on a joué les championnats de D1. En appliquant certes des protocoles stricts mais qui n’ont pas empêché le déroulement de la saison! En Belgique, on a fait l’impasse, décrétant une campagne 2020-2021 impossible à jouer et laissant ainsi les clubs de l’élite dans l’embarras, avec des joueurs à «occuper» tant bien que mal. Pour cette reprise, qu’espérer en termes de niveau et de spectacle? Déjà en perte de vitesse aux yeux de certains, notre futsal a-t-il connu là, un coup de frein qui annonce une remise en route délicate voire pénible? Et comment va se dépatouiller notre Squadra Mouscron? On a juste envie de répondre «bien», connaissant sa débrouillardise, sa prévoyance et la qualité de son école de jeunes qui lui fournit des joueurs devant devenir les chefs d’orchestre de l’équipe fanion.