«On est contraint de reporter»

Toujours actif et rarement sans idées, le club mouscronnois du PVT planchait depuis plusieurs mois sur l’organisation d’un tournoi international de volley-ball assis.

L.D.

Celui-ci devait se tenir le 22 mai mais la situation sanitaire fait que les Hurlus ne pourront maintenir cet événement destiné à mettre en évidence une discipline paralympique qui peut toutefois s’adresser à tout athlète, avec ou sans handicap. «Les protocoles en vigueur ne permettent pas l’accès aux salles. Mais même si on pouvait jouer, l’absence de public ferait en sorte qu’on loupe notre objectif qui est de promouvoir le volley assis. On doit par conséquent reporter et voir avec la fédération qui collabore à cette compétition à quel moment de la saison, on peut la replacer. Elle ne tombe donc pas à l’eau mais dire si elle aura lieu dans un mois ou un an, on est dans l’incertitude.»