Encore une question de secondes

Logan Vanhuys nous l’a assez répété: «En eau libre, même sur un 10 km où tu nages près de 2 h, cela se joue tout le temps à quelques secondes près!»

L.D.

Illustration parfaite de nouveau à Doha avec la première manche des Marathon Swim World Series gagnée par le Français Marc-Antoine Olivier, médaillé de bronze aux JO 2016, l’un des cadors de la discipline, qui a devancé, après une épreuve ayant duré 1 h 52, le Hongrois Rasovszky de trois secondes et l’Italien Paltrinieri de cinq. Et c’est seulement 20 secondes derrière le lauréat du jour qu’on pointe Logan Vanhuys, 14e sur la ligne d’arrivée! Le Top 10 n’est qu’à… trois secondes du Hurlu. Et le Top 5 à… sept! On comprend un peu mieux au regard des minimes écarts à quel point l’erreur commise par notre régional a pesé lourd dans son classement qui reste toutefois plus que valable au regard des quelque 50 nageurs présents au Qatar.