Le vent favorable poussant dans le dos a trop vite changé de cap

Moins présent en juin, le virus a permis à nos sportifs d’entrevoir un retour à la normale mais fin juillet, chacun a déjà été rappelé à l’ordre.

Loïc Defoort
Le vent favorable poussant dans le dos a trop vite changé de cap
Quand il s’y mettait, Jonathan Breyne faisait grimacer tout le monde dans son sillage. ©Belga

La réussite va aux filles en cette fin de printemps et ce début d’été. Bonheur doublé pour Manon Leclercq qui cumule les bonnes nouvelles, l’une sur le gazon havinnois et l’autre sur le parquet leuzois. L’ex-joueuse du Standard et ses équipières de l’ASC se sauvent en nationale 2 malgré leur dernière place, grâce à des désistements d’autres clubs; le miracle! En futsal, Manon est tout aussi heureuse: son MFC Bon Air Leuze, lassé par des titres à répétition en P1, accepte enfin la montée dans une N1 orpheline de Mouscron et Frasnes; l’honneur régional est sauf!