FOOTBALL| «Tout ce travail pour ce résultat: quel gâchis!»

Avec Marc Leroy, Daniel Ysenbaert, Donald Van Durme, Estaimpuis en a connu de bons entraîneurs lors de ses années en Promotion mais le personnage central du club reste Joseph Hubaut.

L.D.
FOOTBALL| «Tout ce travail pour ce résultat: quel gâchis!»
Daniel Ysenbaert consolant Enzo Salvini et Johan Tambour après le test-match perdu face à Braine en mai 1999 pour le titre de P1. ©Archives ÉdA

Président omniprésent qu’on a contacté et eu brièvement en ligne: «La santé me joue des tours. Je ne suis plus le Joseph fringant que vous avez connu!» Mais il reste «ce dirigeant si atypique, commente Enzo Salvini. Celui que beaucoup ont mal aimé car il donnait une fausse image de lui. Joseph avait son mot à dire sur tout mais peut-on lui en vouloir puisqu’il mettait les sous? Il a fait grandir un club, lui a donné un stade, une équipe fanion qui lui a donné des satisfactions. Il était reconnaissant envers nous, les joueurs. Il avait la main sur le cœur. Tu gagnais un match, c’était la fête à la buvette puis on sortait sur Tournai, au Happy Jack, et il régalait en mettant les bouteilles à table. Il ne parlait pas beaucoup, paraissait froid mais était proche de ses joueurs. Tout ce travail accompli pour ce résultat: quel gâchis! Mais personne n’est éternel et le ras-le-bol de M. Hubaut pouvait se comprendre. En attendant, vous remettez des filets aux buts, la pelouse en état, nettoyer la tribune et vous avez de retour des infrastructures pouvant accueillir au moins un club de P1.»