FOOTBALL| «On peut craindre le clap de fin», regrette Florian Locqueneux

Après avoir pris un point face au leader – «de façon logique car on s’est battu jusqu’au bout en faisant le dos rond quand il le fallait et en ne baissant jamais les bras!»

L.D.

– et avant d’envisager un vrai derby face à Rongy, autre prétendant sérieux aux lauriers, Florian et Bléharies sont mis au repos forcé: «D’un côté, ça tombe bien me concernant car je n’aurais de toute façon pas su jouer ce dimanche avec une entorse à deux doigts. D’un autre côté, c’est embêtant car tout est désormais mis en suspens. Déjà, la semaine dernière, on nous a pris de court avec les buvettes fermées. Ici, on le fait avec l’arrêt des championnats. On en a pour trois semaines minimum. Et pas plus, j’espère car je crains alors une fin définitive.»