TENNIS| Le vent joue les perturbateurs

Alors que le TC Mouscron nous habitue à faire coïncider les dates de son tournoi de simples et de celui proposant les doubles, il a cette fois-ci innové en changeant de formule: «En effet, c’est la première année que l’on décide de scinder les simples et les doubles, nous confirme Stéphane Vuylsteke, le juge-arbitre.

L.D.

Par facilité d’organisation principalement et je pense que désormais, on fonctionnera toujours de cette manière-là. Les années précédentes, on dépassait les 200 inscrits; en cette année 2020 si particulière, on a eu quelque 140 joueurs présents pour un tournoi qui s’est bien déroulé. Sans aucun souci d’arbitrage! Hormis peut-être une marque de balle à aller vérifier alors que d’habitude, il arrive que l’on me demande d’arbitrer une rencontre. On a donc vraiment passé un très chouette tournoi dans une excellente ambiance.» Malgré le Covid et la météo changeante… «Le vent a été pénible pour les joueurs. Je ne me souviens pas avoir vécu un tournoi aussi venteux. On a aussi eu droit à quelques averses mais rien de bien méchant au décompte final.»