WATER-POLO| «Qui d’autre qu’Eddy Merckx?» pour Philippe Donche

Il n’y a donc pas eu de water-polo lors de sa jeunesse pour Philippe Donche et pourtant, «je sais nager, ne vous en faites pas pour moi!»

L.D.
WATER-POLO| «Qui d’autre qu’Eddy Merckx?» pour Philippe Donche
Le jaune qu’a souvent porté Merckx a ébloui Philippe Donche. ©Reporters/Pressseport

Il est vrai que lors de chaque trophée conquis, il a eu droit à son petit plongeon et on n’a jamais vu quelqu’un devoir jouer les sauveteurs pour le sortir du fond de l’eau. «Sauf quand vous avez un Pavol Dinzik qui, de tout son poids, vient s’appuyer sur vous... Là, vous buvez la tasse», rigole celui qui, plus jeune, préférait de très loin enfourchait sa bicyclette. «Ah oui, le vélo, ça m’a toujours bien plu! Et gamin, c’était inévitablement le Tour de France à la télé. Avec les années Eddy Merckx. C’était mon idole mais comment pouvait-il en être autrement? Il était juste fantastique. Il prenait des initiatives folles qui en écœuraient tous ses adversaires. C’étaient juste des choses incroyables qu’on ne voit plus du tout aujourd’hui. C’était mon jeune temps, celui où, après avoir regardé les étapes de montagne, on sortait vite dans la rue avec les copains et on les reproduisait sur le plat, en faisant le tour du quartier.»