«La Romy n’avait pourtant pas bon goût»

Difficile donc d’imaginer encore ce terrain légèrement pentu et entouré d’une carrière qui mène tout droit dans la cour de la ferme Bausière.

L.D.
«La Romy n’avait pourtant pas bon goût»
Armand, le coach, et Ferdinand, le président: une sacrée rencontre! ©ÉdA – 50753582321

Celle du président Ferdinand «dont le vélo connaissait la route par cœur. Surtout celle du retour», nous dit en rigolant un Armand Boite qui nous amène à la rencontre de l’ex-dirigeant qui, à 91 ans, a les souvenirs bien ancrés dans la mémoire. Le foot à Vezon? Le bon vieux temps! Que des parties de plaisir on a pu avoir. Tout le monde se plaisait ici! Faut dire que l’on savait faire la fête. Armand, il a même marié à la buvette! C’est dire si le foot, c’était la famille.»