À Vezon, il faisait bon vivre à la buvette, moins sur le terrain

Il se dit qu’on savait recevoir au SC Vezon. Mais, paraît-il, l’accueil était complètement différent qu’on soit à la buvette ou bien sur le terrain…

Loïc Defoort

Lorsqu’on s’engage dans la ruelle perpendiculaire à la rue des Américains, celle qui fait quasi face à la rue des Italiens, c’est comme si rien n’avait changé depuis 20 ans. On passe toujours aussi facilement au-dessus de la venelle et les poteaux de l’éclairage public sont toujours aussi penchés, faisant office de Tour de Pise. On devine aussi toujours de suite le pignon en blocs gris du bâtiment qui servait de buvette au Sporting Club Vezon.