«Le temps va me paraître très long»

Tanguy Metayer sortait d’une visioconférence avec ses équipiers de Thieulain quand on l’a sollicité pour qu’il nous livre son sentiment quant à l’annulation de la saison: «On s’y attendait mais cela fait bizarre!

L.D.
«Le temps va me paraître très long»
©L'Avenir - F.H.

On est encore un peu tous sur le cul et j’avoue ne pas encore trop savoir quoi en penser. Tout est tellement flou depuis des semaines avec ce coronavirus. Honnêtement, je ne pensais pas qu’on en arriverait là. Je m’attendais à ce que l’on sorte à un moment de tout ça… Maintenant, c’est la santé qui prime! On ne peut pas aller contre cela. Si la fédération a pris la décision de tout annuler, c’est qu’il n’y avait aucun moyen d’organiser quelque chose de valable dans le temps imparti. C’est une décision qui paraît malgré tout radicale. On aurait peut-être pu attendre un peu avant de se décider. Laisser passer l’orage pour voir si une éclaircie n’était pas envisageable. Relancer un petit truc et ne pas laisser les clubs sans rien. Ça fait bizarre de devoir constater que du jour au lendemain, tout est fini, que l’on fait une croix sur une saison complète! D’habitude, on a une pause de cinq mois entre deux saisons; ici, on a droit à plus d’un an et demi, confie le dernier Gant d’Or, champion avec les Canaris, qui devra trouver de l’occupation cet été. Laisser le gant dans le sac jusque début 2021 reste impensable pour moi. Je vais essayer de garder le rythme en allant taper la balle. Mais même si l’envie de jouer est bien réelle, le fait de s’entraîner sans avoir un objectif lié à la compétition, ce n’est pas simple. Il faudra trouver des choses à faire car le temps va paraître très long.»