Le monde ballant à l’épreuve d’une année sans compétition

La reprise des entraînements lundi à deux ou trois sur les ballodromes n’aura été qu’un feu de paille pour les joueurs de nationale 1 et 2.

Loïc Defoort
Le monde ballant à l’épreuve d’une année sans compétition
Des scènes de joieque l’on ne verra pas en 2020… Il va falloir prendre rendez-vous en 2021 pour les retrouver. ©ÉdA – 401350340822

Ils doivent s’en faire une raison car de retour en arrière, il n’en sera pas question. Les joueurs de balle pelote de haut niveau, ceux qui se produisent aux deux premiers étages nationaux, ne s’adonneront pas à leur loisir cette année en compétition. Telle a été la décision de leur fédération qui a eu le mérite d’arrêter une position. Histoire d’éviter un doute intenable et permettre à chacun de prendre ses dispositions.