Herseaux monte sans tour final: dingue!

S’il y a bien un club qui pourrait écrire le mode d’emploi d’un tour final réussi, c’est Herseaux! Pas besoin cette fois, la montée est directe.

Loïc Defoort
Herseaux monte sans tour final: dingue!
Les Herseautois de Julien Deconinck et Enzo Salvini étaient en embuscade, à deux points de Luingne et Esplechin, les deux équipes de tête. ©ÉdA – 5039942664

En arrêtant la saison suite à l’épidémie de Covid-19, la fédération a fait inévitablement des déçus en désignant des montants directs et en ne tenant compte que des classements, le tour final étant annulé. À Herseaux, la déception était double fin mars: à la troisième place, à trois points de Luingne et d’Esplechin, on se sentait capable d’aller disputer le titre au duo; assuré du tour final, dont on s’est fait une spécialité, on voyait s’échapper là une deuxième possibilité de montée. Mais les Herseautois n’ont eu à ruminer leur déception que pendant une petite nuit. Le lendemain matin, Anthony Debue et ses équipiers se pinçaient pour le croire: la P2 est de nouveau à eux!