ATHLETISME| Faire le poids, éviter d’en prendre

Il le dit volontiers: «J’ai du mal à tenir en place!» Pas évident dès lors pour Mathieu Moulart de vivre la période de confinement actuelle même s’il n’a pas fait une croix sur ses entraînements.

L.D.

«Je dois dire que c’est assez perturbant! Ce n’est pas toujours facile mais je continue à m’entretenir, à m’entraîner un maximum. Je vais dans les bois, parfois avec mon coach qui reste à distance, bien sûr. Je travaille essentiellement la vitesse et la technique de course. J’essaie de garder ça car, pour la musculation, c’est plus compliqué! Privé de salle, je sens que je suis en train de très vite perdre au niveau de ma masse musculaire. En temps normal, je suis habitué à soulever de lourdes charges et là, sans rien depuis plusieurs semaines, il y a une perte de force. Et puis, il y a l’alimentation à surveiller encore d’un peu plus près car je ne brûle pas autant de calories qu’avant en raison de séances moins poussées. Il ne faudrait pas faire exploser la balance», se marre Mathieu qui garde tout son sens de l’humour. S’entraîner pour continuer à faire le poids et éviter d’en prendre: l’antivirus préconisé par l’Athois!