NATATION| Le RDM, c’est plus que Fanny!

Caractère bien trempé, Horatiu Droc n’a pas sa langue dans sa poche et ne l’aura jamais. Quand on lui fait remarquer que, pour le grand public, les Dauphins mouscronnois, c’est surtout Fanny Lecluyse, sa réponse fuse, le tout avec un ton malicieux: «C’est une erreur!

L.D.

Logiquement, notre nageuse phare attire une grande partie de la lumière. Et la raison est simple: Fanny est juste au-dessus du lot. Elle prendra part à ses troisièmes JO l’année prochaine (NDLR: elle était déjà de la partie à Londres et Rio), ce qui atteste de sa longévité, elle est revenue médaillée de championnats du monde (NDLR: le bronze en 2018 à Hangzhou sur le 200 brasse) et européens (NDLR: quatre médailles au total, dont l’or en 2015 à Netanya). Le tout chez les séniors! On ne parle plus de catégories d’âge. Qui, dans la région, peut se vanter d’un tel palmarès? Combien d’espoirs de haut niveau n’ont-ils pas buté au moment de passer chez les adultes? Fanny a réussi à passer le cap et sa médiatisation est logique même si elle pourrait encore être plus importante vu tous les efforts qu’exigent les perfs qu’elle réalise. Prenez votre Mérite sportif! Pourquoi on ne peut le recevoir qu’une seule fois?» Pour laisser une chance à tout le monde! Et car, sans doute, vu l’enchaînement des perfs de Fanny depuis une douzaine d’années, il n’y aurait pas beaucoup de place pour d’autres de nos sportifs. «Je comprends votre position, il est important de savoir faire plaisir à tout le monde mais c’est dommage! Quand on est ou on reste le meilleur, ça doit être dit. Souvent, on a l’art de minimiser les choses, s’habituer à des résultats qui n’ont rien de commun alors que derrière, il y a un boulot monstre effectué. Cet art de se remettre au travail constamment, Fanny l’a. C’est pour cela qu’à 28 ans, elle est toujours au top. Car elle affiche toujours l’envie qu’elle avait à 12 ans. Mais elle n’est pas la seule à cultiver cela! Les Dal et Michels, ce sont des participations à des Mondiaux et championnats d’Europe juniors, à des Universiades, à des EYOF (NDLR: Festival olympique de la jeunesse européenne). Logan Vanhuys en eau libre, ce sont des manches de la Coupe du monde, des championnats d’Europe et du monde! Est-ce banal? Je ne le pense pas. Et vous?» On ne le pense pas non plus! Le RDM, c’est assurément bien plus que la seule Fanny Lecluyse.