Le Salon où l’on chante… en français

Passées en biennale, les Franco Sillies convoquent, pour la quatrième édition du festival, le gratin de la scène locale, régionale, bruxello-wallonne…

Le Salon où l’on chante… en français
©EdA - Jacques Duchateau

Neuf ans après son dernier passage, Jeronimo jouera en tête d'affiche des quatrièmes Franco Sillies, le samedi 15 février au Salon à Silly. Il s'agit du premier concert du Liégeois en Wallonie picarde depuis la sortie de son excellent Zinzin au printemps dernier: «Depuis son retour, il a décidé de ne plus faire de grandes tournées et privilégie des lieux plus insolites et/ou conviviaux,» explique Larissa Fontana, l'animatrice du centre culturel de Silly, qui organise la manifestation en collaboration avec Silly Concerts. L'envie de ces «fous chantants» silliens n'a pas changé: mélanger des groupes 100% belgo-belges de la scène émergente et confirmée. Le panel des groupes à l'affiche permet de mettre en valeur la richesse et la diversité de la chanson française de notre pays

La programmation n'oublie pas les talents locaux: Robert, un auteur-compositeur-interprète installé dans la riante cité du slow food, sera le premier à se produire sur scène. C'est sans doute pour cela que les textes de l'artiste, nous apprend sa bio, «se… nourrissent de choses vécues, de voyages d'autodérision». Il peaufine son nouvel album, «Tu peux toujours rêver .

Des scènes, les Franco Sillies en proposeront deux au public, afin de limiter au maximum les interruptions: l’une dans le Salon, et une autre, plus petite, dans le café.

Le côté décalé est une autre caractéristique des artistes invités: le groupe bruxellois Va à la Plage (Louise) joue la carte du tendre, et assume ses choix vitalistes en mariant l'intensité rock à une retenue plus stylisée.

Comme Jérôme Mardaga, Mademoiselle Nineteen (Quelle importance) vient de la Cité ardente. La nouvelle égérie de Jacques Duvall propose une sorte de bubble pop intemporel et saupoudré de phéromones; un drôle de vêtement à ranger quelque part entre les petites culottes de Britney Spears, les soutiens-gorge de France Gall et croco boots de Nancy Sinatra. Oufti!

Originaires du Tournaisis, Guillaume Ledent et Guillemot (le projet solo de Guilluame Duthoit) assurent la partie régionale de l'affiche des Franco Sillies en mêlant leurs univers – plutôt pop folk – respectifs en compagnie de trois autres musiciens. Leur «duo d'albums» devrait sortir au printemps prochain. P.L.

Le 15/02 dès 19 heures au Salon à Silly. Entrée : 15 € en prévente (Au Salon, Initiales CD à Ath et en ligne via la Fnac) ; 13 € pour les membres du CC et les – 26 ans. Gratuit pour les – 12 ans. Sur place : 17 €.

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...