Trafic de tonnes de hash : prison

Robert Gallez, de Silly,a servi de chauffeur en toute connaissance de cause. Il arecruté égalementun comparse.

Jean-Pierre De Staercke

Le tribunal correctionnel de Bruxelles a condamné hier dix prévenus poursuivis pour un trafic colossal de résine de cannabis importée du Maroc. Les transports se sont étalés entre 2006 et2012. C’est précisément l’interception d’un semi-remorque à Casablanca, le 2juin 2012, qui va précipiter la chute de l’organisation criminelle dirigée par Ridouan Ali, Khalil Hannani et Karim El Khnati. Car le poids lourd contenait pas moins de 5,7 tonnes de hash dissimulées dans des papiers d’emballage. Et ce camion a été affrété par le trio de tête pour ramener les stups.

Robert Gallez, de Silly, né en octobre 1970, n’était pas de ce voyage. Mais les enquêteurs bruxellois, informés par un indic depuis fin 2011, sur la haute probabilité de l’implication de Christophe Grandgenet, un Ardennais, dans un trafic international ayant comme paravent d’authentiques sociétés commerciales de transport de marbre et de textiles, avaient déjà commencé à faire le détail des membres de l’organisation criminelle. Et Gallez figurait en bonne place puisqu’il avait fait appel à un autre comparse, Patrick Michalslki, pour le relayer dans les allers-retours incessants entre la Belgique et le Maroc.

« Il faut des Belges ! »

C’est que le trio infernal ne manquait pas d’astuce! Ridouan Ali avait en effet insisté auprès de Grandgenet afin qu’il ne recrute que des chauffeurs belges de souche pour que les convois en provenance du Maroc paraissent les moins suspects possibles. Et un autre chauffeur de poids lourd a été également identifié en la personne de Patrick Plaetevoet, un bon Bruxellois, comme son nom l’indique.

Le caractère international de l’équipe était complété aussi par des renforts venus du Nord de la France, dès les premières expéditions de 2006 mais aussi avec l’arrivée d’un vaillant traficoteur, qui avait failli être arrêté dans l’Hexagone avec une tonne de «hash». Son véhicule avait été intercepté mais l’intéressé avait réussi à fuir à pied à travers champs. D’excellents états de service qui lui ont valu d’être caché à Bruxelles, puis d’intégrer les Belgo-Marocains.

Des caches ont été aménagées dans deux semi-remorques planqués dans un hangar près de Courtrai. C’est Grandgenet qui se chargeait de cette location et de trois autres.

Au final, Gallez écope de 3 ans d’emprisonnement ferme et de 18 000euros d’amende, ainsi que d’une confiscation de 40 000euros sur son patrimoine. Les peines vont de 8 à 12 ans pour les dirigeants et Grandegenet en prend pour 6 ans. Le montant total des amendes est de 530 000euros. Et les confiscations culminent à peu près au même sommet.

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...