Les Rumois n’iront pas à leur poche

On a parlé gros sous lors de cette dernière séance où la fiscalité, le coût-vérité, l’achat de matériel de voirie ont tenu le haut du pavé.

Raymond VANDENABEELE
Les Rumois n’iront pas à leur poche
Conseil communal ©ÉdA

On ne pouvait rêver d’une meilleure entrée en matière en accueillant Charlotte Baelen, 2e dauphine du concours «Miss Wallonie Picarde 2013». Elle rejoint sur le podium deux concitoyennes, Jennifer et Fiona, primées lors de sélections précédentes.

Mais avant d’être une miss, Charlotte est avant tout une étudiante qui a la passion de l’équitation à laquelle elle consacre beaucoup de temps sans négliger les relations familiales et sociales. Ce sont, entre autres, ces qualités qui dépassent les clichés traditionnels du concours qui ont été récompensées récemment.

Et Michel Casterman de la féliciter au nom du Conseil tout en lui souhaitant une bonne gestion de ses responsabilités futures.

Gagner au triage et au ramassage

La bonne santé du portefeuille rumois reste un des soucis majeurs du bourgmestre. Il ne faut donc pas s'étonner de le voir de temps à autre agiter la sonnette d'alarme pour éviter tout dérapage. Aujourd'hui, il attire l'attention sur le traitement des déchets ménagers et des dispositions à prendre pour respecter le coût-vérité. Celui-ci impose aux communes d'atteindre progressivement un équilibre budgétaire dans la gestion des déchets ménagers. Les communes ont par ailleurs l'obligation d'organiser un service de base ainsi que des services complémentaires (bulles, poubelles publiques, accès aux conteneurs…) On constate ainsi l'encadrement très strict en ce domaine. Un autre point concerne le tonnage par habitant. Et Michel Casternan de marteler: «Nous ne sommes pas dans le rouge, mais un gros effort doit être fait dans le tri. N'oublions pas que la Commune est l'affaire de tous, sa situation à ce point de vue n'est pas enviable et nous souhaitons encourager le tri en maintenant la prime de compostage à domicile. Nous pensons réduire le nombre de sacs gratuits dont la trop grande quantité incite au gaspillage.» Après examen, le collège propose ce qui suit: redevance sur le ramassage: 55€ pour les isolés, 95€ pour les ménages, 10€ la liasse de 20 sacs proposés à la vente tandis que 10 sacs seront offerts aux isolés, 20 aux ménages et 30 aux ménages de six personnes et plus.

Taxation 2013

L’ensemble de la taxation est maintenu à son niveau de 8% pour l’IPP et 2 750 centimes additionnels pour le PRI. À noter que pour l’IPP et le PRI, le rendement/habitant est nettement moindre que dans les communes comparables. Il en est de même si l’on compare la moyenne rumoise à celle du Hainaut ou encore à celle de la Wallonie.