Péruwelz: des frites ont laissé place à des fleurs, celles d'Ophélie

Autrefois la friterie « Arrêt 110 », le bâtiment situé rue des Écoles 110 héberge aujourd’hui des compositions florales, celles d’Ophélie.

Guillaume Martin
 Ophélie Deverchin est aujourd’hui à la tête de son commerce floral «Au jardin d’Ophélie».
Ophélie Deverchin est aujourd’hui à la tête de son commerce floral «Au jardin d’Ophélie». ©ÉdA

Après une dizaine d’années en tant qu’employée fleuriste, Ophélie Deverchin a passé le cap, en devenant gérante de sa propre boutique. " Cela était prévu pour l’année 2023, mais j’ai eu l’occasion d’occuper le bâtiment actuel bien plus tôt suite à la cessation des activités du commerce précédent, la friterie “Arrêt 110”. Mon contrat en tant qu’employée s’est terminé le 31 mars et, à peine un mois plus tard, le 29 avril précisément, j’ouvrais officiellement les portes de ma boutique."