Molenbaix échappe aux montagnes russes

Cela plonge à Biévène, ça remonte à Péruwelz et Belœil mais ça redescend à Antoing. Trajectoire moins chaotique à Molenbaix.

Laurent BECQUART
Molenbaix échappe aux montagnes russes
Score fleuve pour Belœil et Biévène mais avec des sentiments contrastés. ©ÉdA – 501984519179

Biévène a pris une solide claque chez le leader, Monceau. Et il y a une explication assez simple. "Lorsqu'on ne respecte pas les consignes, on passe à côté de son match. Chez une très belle équipe, ça devient compliqué. Le score est assez révélateur et ne se discute même pas. Certains garçons ne se rendent pas compte qu'ils jouent en P1… et que c'est peut-être la seule fois qu'ils le feront. On peut admettre que le niveau soit trop haut mais on doit au moins se battre pour son honneur… Mais quand vous avez encore deux joueurs qui se désistent le matin même, les solutions deviennent rares. Les dernières semaines risquent d'être très longues", regrette le mentor biévénois Ronny Roelen, déçu de la non-prestation des siens à Monceau.