P1: Comme un petit air malheureux de résignation pour Péruwelz, Beloeil et Biévène

Péruwelz n’arrive plus à s’imposer, Belœil non plus tandis que Biévène n’en finit plus de faire la rencontre de la sorcière… Bref, les objectifs de ces équipes s’éloignent fortement.

Laurent BECQUART
P1: Comme un petit air malheureux de résignation pour Péruwelz, Beloeil et Biévène
Haillez, ici face à Piérart, fut un des artisans de la victoire antoinienne. ©ÉdA – 501970368980

Il y a les bonnes et mauvaises nouvelles. Alors, on commence par les bonnes. Molenbaix a retenu les leçons de ses dernières prestations à domicile. Morlanwelz en a payé le prix fort sous la forme d'un score de forfait. Un bon week-end pour Charly Vanherpe et ses ouailles. "Cette fois, on a su se mettre à l'abri et gérer la rencontre à notre guise. Cela nous a permis de donner du temps de jeu à certains et à d'autres d'éviter les cartes jaunes. La défaite de Belœil élimine un concurrent supplémentaire. Nous restons donc seuls en embuscade derrière Monceau et prêts à aller jusqu'au bout."