Le football n’est pas sorti gagnant d’un bien triste week-end

Le beau football n’a pas rapporté beaucoup de bénéfices… Et cela fut encore pire à Hornu où la pression semble trop forte pour certains.

L.B.
Le football n’est pas sorti gagnant d’un bien triste week-end
Molenbaix a loupé l’occasion de rejoindre Monceau en tête de classement. ©ÉdA – 501901267535

Quand ça ne veut pas, ça ne veut pas! Biévène peut s'époumoner tant qu'il peut, il y aura toujours un coup du sort pour lui couper le souffle. Après Solre, ce sont de nouveaux points qui s'échappent dans les arrêts de jeu d'une rencontre. De quoi rendre perplexe Ronny Roelen. "On a à nouveau très bien joué à Gilly mais, au final, on perd des points que l'on méritait. On peut s'en vouloir un peu d'avoir rater les occasions de doubler voire tripler notre avantage. Mais Gilly n'a rien montré de plus pour goûter aux joies de la victoire. Malheureusement, notre organisation s'est détériorée suite à l'exclusion de Rosenstein et au remplacement de Luchtens qui avait tenu plus qu'il ne fallait après cinq mois d'absence. Ces deux défaites sur le gong vont commencer à jouer dans les têtes et c'est bien compréhensible."