FOOTBALL| P1: Belœil a cédé son trône à Molenbaix

Biévène savoure un peu mieux son partage que Péruwelz alors que le Pays Blanc n’a pas à rougir de son revers face au nouveau leader.

Laurent BECQUART
FOOTBALL| P1: Belœil a cédé son trône à Molenbaix
Ciot, qui devance Agostino, aurait pu ouvrir la marque avant Molenbaix. ©ÉdA – 501776983933

Après Ransart, Monceau s'est payé le scalp de Belœil. Un bilan de zéro sur six qui coûte le leadership aux Unionistes. Sébastien Terlin est plutôt fataliste. "Nous ne pouvons pas contester la victoire de Monceau. Nous étions encore très bien dans la rencontre à la mi-temps avant de sombrer complètement en seconde. C'était le néant en nos rangs. Une fois le second but local concédé, nos jambes ont été coupées. Je n'ai jamais senti mes hommes capables de revenir dans la partie", constatait le coach unioniste.