Gros craquage après la pause

JS Péruwelz - CFB Fleurus : 40 - 82

Y.V.

Face au quatrième classé, Péruwelz a sombré en seconde armure après avoir pourtant bien résisté durant les vingt premières minutes. Toujours à onze longueurs de leurs invitées au repos grâce à un meilleur deuxième quart, les filles de Julien Thiels ont dû se contenter de cinq et sept points dans les deux quart-temps suivants alors que Fleurus continuait à alimenter copieusement le marquoir. «Il y avait déjà un peu de déchet dans notre jeu dans la première moitié du match, mais ce fut pire encore après la pause. Face au press adverse, mes filles ont multiplié les erreurs et n'ont plus montré grand-chose de bon. Si l'on veut franchir un cap, il faut pourtant se servir de ce type de match pour progresser à tous les niveaux », commentait Julien Thiels.