Une éducatrice et un pensionnaire de l'Espéranderie tués dans un accident à Rouveroy

Les deux victimes du drame qui s’est déroulé lundi, vers 17 h 15, le long de la N40, à Rouveroy, venaient du home l’Espéranderie, de Bon-Secours. La première, Séverine Bouchez, de Willaupuis, était éducatrice au sein de l'établissement depuis une vingtaine d'années et le second, un jeune Parisien de 19 ans, y était inscrit comme résident.

Vincent Dubois
Une éducatrice et un pensionnaire de l'Espéranderie tués dans un accident à Rouveroy
La chaussée de Beaumont est bloquée suite à un accident ©Facebook

L’Espéranderie est un Institut Médico-Pédagogique (IMP) qui héberge en internat complet, à Bon-Secours, des personnes intellectuellement déficitaires et/ou polyhandicapées, âgées de 4 à 20 ans. Toujours sous le choc de la terrible nouvelle apprise la veille, le directeur de l’établissement, Louis-Philippe Bourdon, explique dans quelles circonstances s’est produit le drame:

« Nos deux véhicules transportant des éducateurs et des résidents revenaient d’une activité au barrage de l’Eau d’heure. Le premier a, pour une raison que l’enquête devra établir, heurté ou été heurté par un engin agricole et un incendie s’est déclaré. L’éducatrice qui était au volant est décédée sur le coup ainsi qu’un résident, un jeune homme âgé de 19 ans de la région parisienne. Il y avait sept occupants dans le véhicule et les cinq autres ont été hospitalisés à Lobbes et à Mons. Trois d’entre eux ont pu sortir de clinique lundi soir et dans la matinée de mardi, un autre dans l’après-midi et le cinquième devait encore recevoir des soins mais son pronostic vital n’est pas engagé.
L’éducatrice, victime de ce terrible accident, était chez nous depuis une bonne vingtaine d’années. C’est une dame qui était fortement appréciée et au comportement professionnel irréprochable… »

Âgée de 47ans, la victime de ce dramatique accident, Séverine Bouchez, était domiciliée à Willaupuis. Quant au jeunes résident parisien, Antoine Petit, il était âgé de 19 ans.

Le conducteur du tracteur est pour sa part légèrement blessé.
Cet accident a provoqué d'importantes perturbations à la circulation sur cet axe reliant Mons à Beaumont. L'incendie ayant provoqué des dégâts à la chaussée, on apprend sur le site de la police de la route que la circulation alternée sera de mise à cet endroit au moins jusqu'à ce vendredi.