Mouscron : cinq ans et 32 bières plus tard, la brasserie Vivement Dimanche met la clé sous la porte

L’établissement n’a pas survécu au contexte économique. Jules Debaes préfère arrêter les frais et tourne la page de la brasserie, déçu de ne pas pouvoir prolonger l’aventure, mais fier d’avoir conçu 32 bières en moins de cinq ans.

Antoine Pontrandolfi
 Jules Debaes était brasseur depuis 2018. Depuis cinq ans, il a imaginé 32 bières, toutes brassées à Mouscron.
Jules Debaes était brasseur depuis 2018. Depuis cinq ans, il a imaginé 32 bières, toutes brassées à Mouscron. ©- EDA

Tout avait commencé en 2018, par le biais d’un financement participatif. "En partant de zéro, mon ancien associé et moi avions pu récolter 18 000 euros pour lancer la brasserie", se souvient Jules Debaes. "L’idée était de croître assez rapidement pour avoir une entreprise rentable. Mais depuis 2018, nous n’avons pas vraiment été épargnés."

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...