Mouscron: un grand débat entre figures politiques, au Cercle ouvrier

Le mardi 11 octobre, dans la magnifique salle rénovée de la rue Saint-Pierre, les figures des partis francophones débattront autour de l’avenir du pays.

Thomas Turillon
 Georges-Louis Bouchez (MR) débattra en terres hurlues avec Ludivine Dedonder (PS), Jean-Marc Nollet (Écolo), Maxime Prévot (Les Engagés) et David Pestieau (PTB).
Georges-Louis Bouchez (MR) débattra en terres hurlues avec Ludivine Dedonder (PS), Jean-Marc Nollet (Écolo), Maxime Prévot (Les Engagés) et David Pestieau (PTB).

C’est assurément un grand rendez-vous politique régional qui se profile: mardi prochain, à partir de 19 h 30, le Mouvement ouvrier chrétien de Wallonie picarde (et ses organisations constitutives) rassemblera dans la magnifique salle hurlue du MOC les figures des partis, pour un débat sur l’avenir de la Belgique. Le local de l’étape, Jean-Marc Nollet pour Écolo, fera ainsi face à Maxime Prévot pour Les Engagés, Georges-Louis Bouchez pour le MR, Ludivine Dedonder pour le PS et David Pestieau pour le PTB afin d’esquisser publiquement les contours du royaume. La vision de l’un n’étant pas celle de l’autre, l’échange risque d’être nourri…

"Ce projet de rencontre est né lors d’une réunion des différences instances qui composent le MOC. L’idée était de mettre en place un cycle sur l’avenir de la Belgique car il y aura de nouvelles élections en 2024. À ce titre, on évoque une 7e réforme de l’État quand d’autres parlent de refédéraliser certaines compétences et d’autres encore prônent le statu quo. Cette rencontre de mardi sera donc l’occasion de voir où se positionnent les partis", détaille Élise Depauw, permanente CIEP du MOC, tout en précisant que l’invitation auprès des présidents de partis a été envoyée cet été et que les retours positifs n’ont pas tardé, preuve de l’importance accordée au MOC.

Le mouvement ne manquera d’ailleurs pas de mettre sur le tapis certains thèmes qui lui sont chers comme la politique en matière de sécurité sociale et plus largement de solidarité.

Ce débat sera animé par Dave Sinardet, professeur de sciences politiques à la VUB et politologue anversois, qui assurera une belle dynamique au rendez-vous public. "Lors de la première soirée du cycle qui s’est déroulée jeudi dernier à Tournai, il a notamment exposé une étude réalisée avec d’autres politologues. Ils ont interrogé des parlementaires qui se sont exprimés de façon anonyme. Il nous a présenté les différents scénarios possibles de la future Belgique."

Entrée libre et gratuite. Accès par le parking de la Mutualité chrétienne, square Cardijn.