Le passé hurlu en lice pour «les» prix Renaudot

La Printanière qui vient de paraître en cette rentrée est en lice pour le prix Renaudot mais aussi pour le Renaudot des lycéens.

Thomas Turillon
 Herseaux et Mouscron apparaissent en filigrane dans cette histoire d’une jeune boxeuse.
Herseaux et Mouscron apparaissent en filigrane dans cette histoire d’une jeune boxeuse. ©- Serge Safran Éditeur

On vient d’apprendre, voici quelques jours, que le roman était intégré à la première sélection des 15 ouvrages susceptibles de recevoir le prestigieux prix Renaudot. Succèdera-t-il à notre compatriote Amélie Nothomb? Les prochaines sélections seront décidées les 13 et 27 octobre, pour une remise du prix le jeudi 3 novembre.

Les livres ont été sélectionnés par le jury composé de dix personnes – Dominique Bona et son jury mêlant Frédéric Beigbeder, Patrick Besson, Georges-Olivier Châteaureynaud, Franz-Olivier Giesbert, Cécile Guilbert, Stéphanie Janicot, J.M.G. Le Clézio et Jean-Noël Pancrazi et une personne encore inconnue qui doit succéder à Christian Giudicelli, décédé en mai – au sein du mythique restaurant parisien Drouant (c’est là aussi qu’est proclamé le Goncourt).

La Printanière figure aussi dans la liste pour le Renaudot des lycéens!