Mouscron : l'échevin veut convaincre les dirigeants de CPH de placer une oeuvre de Jimi Hendrix sur leur façade

Ni trop grand, ni trop petit, le bas-relief sera fixé à l’adresse où Jimi Hendrix a joué : au Twenty Club, rue de Courtrai, aujourd’hui rasé. À la place : la banque CPH. L’espace festif se situait précisément au fond du site devenu un parking. La symbolique aurait voulu que l’œuvre soit ancrée là mais c’était alors pousser les nostalgiques à s’engouffrer continuellement dans un espace qui n’est pas public et surtout lui retirer la possibilité d’une exposition à un panel le plus large possible. Des négociations sont donc en cours avec le siège du CPH, comme l’explique Laurent  Harduin à la manœuvre : « Je souhaite que cette œuvre soit fixée sur l’une des colonnes à l’entrée de la banque. Comme elle serait fixée à la place de l’un des panneaux publicitaires, les responsables du siège craignent une perte de visibilité publicitaire. Ma démarche consiste à expliquer qu’ils perdraient un peu de pub d’un côté mais qu’ils la compenseraient beaucoup en visibilité de l’autre, entre les curieux qui viendraient voir ce bronze et les plus jeunes qui y verraient quelque chose d’Instagramable… » L’échevin de la Culture est d’autant plus enthousiaste à l’idée que cela se fasse là que « le CPH est connu pour sponsoriser beaucoup d’événements culturels. C’est donc une belle occasion pour elle d’une mise en avant sur le territoire de Mouscron. Sous l’œuvre, il y aura une petite plaque explicative et même un QR-Code pour ceux qui voudraient davantage d’explications ».

Thomas Turillon
 Deux encadrements publicitaires accueillent actuellement les clients et visiteurs de la banque du centre-ville. L’échevin voudrait idéalement voir l’œuvre prendre la place de l’une d’elles.
Deux encadrements publicitaires accueillent actuellement les clients et visiteurs de la banque du centre-ville. L’échevin voudrait idéalement voir l’œuvre prendre la place de l’une d’elles. ©-  Google

Notre interlocuteur fera également valider une convention dans la foulée d’un accord attendu: "Comme ce bâtiment ne nous appartient pas, s’il est un jour mis en vente, il va être convenu que nous – la Ville – récupérions l’œuvre ou qu’elle reste à sa place si son nouveau propriétaire l’accepte" .