Le conseil de Mouscron en quelques points majeurs détaillés

1. les Barnabites

Thomas Turillon
 Sur les réseaux, certains se sont demandé pourquoi la Ville laissait le kiosque du parc se détériorer. À l’occasion d’une question d’une élue – Véronique Loof – issue de son même parti, la bourgmestre a précisé que l’attente n’était pas de la négligence mais bien une réaction de la ministre en charge du patrimoine qui se faisait attendre malgré plusieurs relances récentes. En effet, Mouscron espère un classement du kiosque, permettant ainsi d’obtenir des subsides pour son lifting.
Sur les réseaux, certains se sont demandé pourquoi la Ville laissait le kiosque du parc se détériorer. À l’occasion d’une question d’une élue – Véronique Loof – issue de son même parti, la bourgmestre a précisé que l’attente n’était pas de la négligence mais bien une réaction de la ministre en charge du patrimoine qui se faisait attendre malgré plusieurs relances récentes. En effet, Mouscron espère un classement du kiosque, permettant ainsi d’obtenir des subsides pour son lifting. ©ÉdA – 502113177251 

Si l’église des Pères Barnabites a été désacralisée, ce n’est pas le cas de la petite chapelle à l’entrée où repose la dépouille du père Charles Marie Schilling – reconnu "vénérable" par le Pape Paul VI – qui devait être transférée en Norvège (il est né à Oslo en 1835) avant de finalement rester là où elle se trouve et cela ne perturbera pas les activités prévues sur le site, a dit Mme Aubert interpellée par Mme Ahallouch.