Mouscron: c’était le chaos sur la route Express, ce lundi matin

Des travaux régionaux ont commencé durant l’heure de pointe alors que la Ville ne le permettait qu’en dehors… Résultat : des embouteillages monstres !

Thomas Turillon

Des personnes debout au milieu de la chaussée, des véhicules qui n’hésitent pas à traverser le terre-plein central pour rebrousser chemin au risque de se faire percuter…

 L’embouteillage a mené à des comportements irresponsables.
L’embouteillage a mené à des comportements irresponsables. ©EdA.

C’était clairement le chaos, bien avant 8 heures, ce lundi matin, sur la route Express.

De part et d’autre du rond-point des bobines, le système de conduite Waze voyait rouge!

 Du rouge, du rouge, du rouge…
Du rouge, du rouge, du rouge… ©Com.

Pourtant, cet assistant de guidage par satellite n’indiquait pas d’accident, comme il peut le préciser. Par contre, des petits casques étaient visibles en guise de logo, annonçant des travaux.

Effectivement, c’est un début de chantier à la pire heure qui soit qui a commencé en ce premier jour de semaine!

Des travaux d’éclairage sont prévus sur la RN58 ces lundi 23, mardi 24 et mercredi 25 mai.

 Une RN58 totalement au point mort.
Une RN58 totalement au point mort. ©EdA.

Il était bien épinglé dans l’autorisation communale que ce chantier régional du SPW ne pouvait pas avoir lieu lors de périodes de forte affluence. Mais le sous-traitant, la Sofico, n’en a visiblement pas tenu compte...

Avec notamment un rond-point des Bobines réduit sur une seule bande afin que les ouvriers puissent travailler en toute sécurité, les files n’ont pas cessé de s’allonger, provoquant des embouteillages impressionnants du côté de Luingne et, à l’opposé, jusqu’à l’autoroute!

La police est intervenue afin de tenter de réguler au mieux la circulation.

On espère donc que le travail commencera après 8h30 pour les deux prochains jours, comme stipulé noir sur blanc!

On précisera enfin qu’un accident s’est déclaré dans l’autre sens de la circulation, devant le cirque, lors de ces ralentissements.

 La police et les pompiers ont aussi été amenés à gérer deux voitures qui se sont embouties.
La police et les pompiers ont aussi été amenés à gérer deux voitures qui se sont embouties. ©EdA