"Je ne peux pas me montrer déçue"

Pour son premier national belge, Marion Norbert Riberolle a couru comme on était en droit de l’attendre d’elle. La Mouscronnoise s’est classée deuxième, derrière une intouchable Cant.

Loïc Defoort

Elles ont tenté le coup mais Sanne Cant leur a tenu tête. Samedi, dès les premiers mètres du national féminin, les adversaires de la grandissime favorite ont voulu la mettre sous pression mais sans jamais paniquer, en jouant des coudes quand il le fallait et en imposant un tempo que personne n’a su suivre, Sanne Cant s’en est allée décrocher son treizième titre d’affilée malgré la volonté affichée par les trois coureuses annoncées comme ses plus dangereuses rivales.