Stages sportifs: inscriptions dès ce matin

L’inscription aux stages organisés par la Ville durant les vacances de Carnaval démarre à 8 h, uniquement par téléphone.

Ce mercredi, à 8 h, s'ouvrent les inscriptions pour les stages sportifs de la Ville durant ces vacances de Carnaval. Des réservations qui se font uniquement par téléphone au 056 860 335 ou 307, 349 ou 234. Au programme de cet hiver «covidien»: un stage «journées kids» pour les 4-6 ans, organisé conjointement par les services des Sports et Jeunesse, qui allie activités sportives et ludiques; 2 stages multisports pour les 7-12 ans accomplis ainsi qu'un autre stage multisports axé sur le skate-park, au hall sportif Derlys, pour les 7-12 ans également. «Le programme des stages a été modelé et remodelé…, raconte l'échevine Kathy Valcke. On avait espéré pouvoir organiser, outre les stages multisports, nos stages découvertes qui permettent aux jeunes de s'initier à une discipline quelques heures par jour. Mais on s'est rendu compte que ce serait compliqué, pour des questions de mélange des groupes et de déplacements. On a donc opté pour ces quatre stages en journées complètes. On sera pour chacun d'entre eux sur des bulles de 25 enfants comme demandé. Ça reste évidemment peu pour un stage, d'autant qu'en tant que service communal, on a envie de satisfaire un maximum de personnes… »

+13 ans: pas oubliés, mais pas avant Pâques!

Et quid des + 13 ans, puisqu'un assouplissement a été annoncé pour eux la semaine dernière? «On s'est bien évidemment posé la question de savoir si on pouvait organiser quelque chose. Mais les activités ne peuvent se faire qu'en extérieur. Pour ces vacances-ci, ce n'est pas possible: il fait trop froid. Sans compter qu'on n'avait que dix jours pour se retourner… Mais on va déjà se préparer pour Pâques, dans l'éventualité où le protocole serait le même», précise Kathy Valcke avant de confier: «On est dans l'urgence tout le temps. On a des bribes d'information par la presse, viennent ensuite les annonces officielles et puis il faut attendre les protocoles pour avoir les détails. On a cette impression de travailler pour ensuite défaire, c'est assez frustrant! Heureusement, l'équipe reste au taquet, pour donner le maximum aux enfants.»