L’amitié, et non l’élitisme au sein du club

Dès son plus jeune âge, Jean Delbar voue une admiration et une passion pour la voiture. «Je me souviens qu’à l’âge de 5 ans, j’avais réussi à faire démarrer la voiture et à rouler quelques instants, sourit le président honoraire du club.

P.D.
L’amitié, et non l’élitisme au sein du club
À bord de leurs «tacots», les amateurs de mécanique retrouvent les sensations d’une conduite d’antan. ©ÉdA – 302015854826

Cela m’a valu une belle remontrance!» Pas de quoi entamer son amour pour la mécanique et ce goût de la voiture ancienne qu’il a rapidement souhaité partager avec d’autres. «Avec quelques amis également amoureux des beaux châssis, nous avons créé ce club mouscronnois qui compte, aujourd’hui, une centaine de membres tous unis par la passion des tacots», complète Jean Delbar.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...