Une équipe solidaire à Mouscron

HC Mouscron 23 Waterloo 20

L’équipe mouscronnoise: Stijn Tack (1), David Poulet (2), Damien Poulet, Charles-Édouard Verhelle (6), Louis-David Verhelle (2), François Wallez (3), Quentin Wallez (3), Nick Van Dijck, Aurélien Castel, Julien Gérard (2), Corentin Rousseau (1), C. Maertens, Michaël Terras (3), Grégory Delrue.

Après son coup de gueule d'il y a quinze jours, le mentor mouscronnois Christian Terryn était complètement réconcilié avec son équipe au terme de la rencontre de samedi face à Waterloo. «J'ai vraiment eu la preuve que l'on pouvait jouer ensemble, se réjouissait le coach. Pour la première fois, peut-être, le groupe est vraiment resté uni pendant tout le match. On a bien raté quelques contres, mais c'était globalement bon.»

Après avoir mené 3-0 à la 7e Mouscron a été rattrapé à la 18 e (8-9) pour rentrer aux vestiaires avec un déficit d'une unité (10-11). «Mais, même si on était menés, on ne paniquait pas. On savait que ça allait rentrer.»

Aux vestiaires, plutôt que d’inscrire un mot au tableau noir et s’enfermer dans le mutisme, Christian Terryn a demandé à ses joueurs de bien resserrer les rangs au niveau de la défense et de se montrer un peu plus physiques.

Après un chassé-croisé, Mouscron a définitivement tué la rencontre en infligeant un 6-0 à Waterloo (20-14 à la 50e ). «Plus rien ne passait en défense…» Un passage à vide de cinq minutes rendit une petite illusion aux visiteurs (20-18) mais les «Hurlus» ne se sont pas désunis et ont repris le dessus.

Une ombre à ce tableau: Stijn Tack a été touché et, semble-t-il, assez sérieusement. Il serait touché aux ligaments croisés.