Mobile homes et «sweet home»

Sur les onze points inscrits à l’ordre du jour de la séance de jeudi soir, un seul d’entre eux a véritablement suscité le débat.

Pascal Lepoutte
Mobile homes et «sweet home»
Le bourgmestre montre le plan d’aménagement de la placette de la Maison des randonneurs. ©Eda

Pas contente, Mélanie Deblauwe! En fin de séance, la conseillère de l'opposition a déploré l'attitude de la majorité MR qui, selon elle, ne répond pas aux questions de la minorité et ne lui laisse pas le droit à la parole: «C'est une véritable dictature! » Le bourgmestre lui a répondu qu'elle avait le devoir de solliciter le président du conseil communal avant toute intervention de sa part.