La piscine de Kluisbergen mise en vente publique

Le 8 décembre, la Commune de Kluisbergen mettra en vente publique le domaine récréatif Kluisbos. L’acheteur devra débourser deux millions.

P.L.
La piscine de Kluisbergen mise en vente publique
À sa «grande» époque, le centre récréatif Kluisbos attirait quelque cent mille visiteurs chaque été. ©www.365journeesdecouvertes.be

La piscine «en plein air» de Kluisbergen, une attraction estivale incontournable pour beaucoup de jeunes de Wallonie picarde, a fermé ses couloirs le week-end dernier après avoir accueilli de nombreux nageurs.

Rouvrira-t-elle la saison prochaine? Tout le monde l'espère, même si la Commune de Kluisbergen, propriétaire du domaine récréatif (trois piscines chauffées – à ciel ouvert – avec plongeoir et toboggans, un centre de séjour, une salle omnisports, un terrain de beach-volley…) a décidé de vendre Het Kluisbos, déficitaire.

Les dernières «bonnes» années, le centre accueillait, sur les mois d’été, environ 40 000 personnes. Mais à son heure de gloire, ce chiffre était multiplié par deux fois et demi. 2014 avait été désastreuse avec 27 000 entrées seulement.

La cause de cette désaffection, pour les gestionnaires: des piscines privées ont fait ces derniers leur apparition dans pas mal de jardins tandis qu’on s’envole au soleil pour un prix de plus en plus accessible.

Après la Tour

Au printemps dernier, la commune limitrophe avait déjà fait part de son intention de vendre le domaine. Mais la province de Flandre Occidentale a décliné l’offre. Le parc Plopsaland ne s’est pas montré plus intéressé. On passera donc par une vente publique, le 8 octobre prochain. Le prix demandé: deux millions d’euros.

Si aucun acheteur ne se manifeste, la Commune de Kluisbergen pourrait néanmoins décider de continuer à exploiter la piscine, mais à moindre coût. C’est en tout ce cas ce qu’a confié le bourgmestre Philippe Willequet à des confrères du nord du pays.

En 2013, la Commune de Kluisbergen avait mis en vente la «Tour» (de Toren) située à quelques encablures de là… mais sur le territoire wallon. C’est l’entité voisine de Mont-de-l’Enclus qui l’avait achetée pour la somme de 10 500€ en vue de développer son activité touristique.