À la zone de police Belœil-Leuze, l’utilisation du taser a permis de sauver des vies

Si la zone de police fait figure de pionnière en matière d’utilisation du taser, ce n’est pas le cas pour les bodycams. " Le cadre législatif doit encore être affiné. "

Pierre-Laurent Cuvelier

À la tête de la zone de police Belœil-Leuze depuis 15 ans, David Deladrier postule pour un 4e mandat. Le commissaire divisionnaire a fait part de sa demande de renouvellement (NDLR: son mandat actuel court jusqu’au 1er septembre 2023) au collège et au conseil de police. S’il est confirmé dans ses fonctions, M. Deladrier rempilera pour 5 années.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...