Leuze: 14 étudiants qui fêtaient la fin de leurs examens ont été roués de coups par 4 individus

Le centre sportif LeuzArena a été le théâtre d’une violente agression, totalement gratuite, lundi soir. Les auteurs ont pu être arrêtés par les services de police.

P.-L.C.
Leuze: 14 étudiants qui fêtaient la fin de leurs examens ont été roués de coups par 4 individus
©ÉdA

Des étudiants du Centre éducatif Saint-Pierre prenaient tranquillement un verre, lundi soir, sur l’esplanade située à l’arrière du hall sportif LeuzArena, sans se douter de la tournure qu’allait prendre leur petite fête de fin d’examens.

La soirée a subitement dégénéré lorsqu’un groupe de quatre individus a débarqué sur la terrasse de l’Aréna café, où ils ont cherché querelle aux élèves de rhéto de l’établissement leuzois. De manière totalement gratuite, ils ont passé à tabac les jeunes en leur assénant de violents coups de poing et de pied.

« Cette bande de personnes majeures, bien connue dans l’entité de Leuze, était manifestement venue pour en découdre. Les malheureux étudiants n’ont rien vu venir, d’autant qu’il n’y avait aucun motif apparent. C’est une agression sauvage, d’une grande brutalité « , explique David Deladrier, le commissaire divisionnaire de la zone de police Belœil-Leuze.

Des jeunes salement amochés

Les auteurs se sont véritablement déchaînés sur les jeunes de l’école Saint-Pierre, dont certains, plus sérieusement touchés, ont dû être conduits à l’hôpital. On parle de multiples fractures, de commotion cérébrale, de côtes cassées, de mâchoire déplacée, d’arcade sourcilière ouverte… " On dénombre pas moins de 14 étudiants blessés . Compte tenu de la gravité des faits, le Parquet a mis l’affaire à l’instruction. Je ne peux cependant pas en dire davantage car le dossier est entre les mains de la justice » , précise le chef de corps de la police.

Les services de police ont recueilli une série de témoignages et visionné les images du système de vidéosurveillance qui leur ont été d’une précieuse utilité afin de retrouver les quatre agresseurs. Ces derniers ont d’ailleurs pu être rapidement interpellés.

Un suivi psychologique pour les victimes, en état de choc

Comme on peut aisément l’imaginer, cet incident grave a été particulièrement traumatisant, aussi bien pour les élèves pris à partie que pour ceux qui ont vu leurs camarades être frappés avec acharnement. Et que dire aussi de l’émoi suscité auprès des parents et au sein du Centre éducatif Saint-Pierre.

" Cet événement a remué les familles qui, je tiens à le préciser, se sont montrées très dignes dans leurs réactions. Nous avons mis en place une cellule de soutien aux victimes. Une rencontre a été organisée hier, en présence de leurs parents, et le suivi psychologique sera assuré » , nous dit le commissaire Deladrier.

La buvette de la LeuzArena doit fermer plus tôt, tout comme un café

Avisé des faits, le bourgmestre de Leuze, Lucien Rawart, a pris des mesures particulières en imposant une nouvelle heure de fermeture pour la buvette de la LeuzArena.

" L’Aréna café devra fermer à minuit au lieu de 1h avec, en parallèle, une meilleure surveillance des lieux. Cet endroit est une buvette pour les clubs sportifs et non un bistrot où l’on peut traîner (sic). Il a aussi été décidé de restreindre les heures d’ouverture du café La Loco (jusqu’à 1h au lieu de 3h du matin) qui est tenu par la même personne. Cet établissement, où l’alcool coule à flots, pose problème: la vitrine d’un commerce voisin a récemment été brisée à la suite d’une bagarre. Il se fait que les personnes arrêtées après les faits à la LeuzArena fréquentent de temps en temps ce café, situé près de la gare « , indique le maïeur leuzois.