Atteinte du syndrome d’Ehlers-Danlos, Marissia souffre quotidiennement

La Leuzoise s’est vu diagnostiquer la maladie il y a quelques mois. Elle aimerait créer une association pour soutenir les personnes atteintes.

Arnaud Smars
Atteinte du syndrome d’Ehlers-Danlos, Marissia souffre quotidiennement
Si la maladie ne se voit pas forcément sur le visage de Marissia, la souffrance est, elle, bien présente. ©ÉdA – 302119148638

Durant près de trente ans, la Leuzoise Marissia Masure – Guerlus a vécu une vie «normale». Après avoir réussi ses études secondaires, elle a trouvé rapidement un poste au parquet de Bruxelles. Mais il y a un an, le quotidien de la jeune trentenaire a totalement basculé. «Alors que je ne bois pas, j'ai été frappé par une pancréatite. Je suis passée à un souffle de la mort. J'ai été hospitalisée durant huit jours mais après, je n'arrivais pas à me remettre. Je l'ai précisé au médecin qui me suit, le Dr Sidi d'Epicura à Ath. Je lui ai fait part du fait que mon corps me trahissait. J'avais l'impression de m'autodétruire. J'avais notamment toujours mal aux jambes au point que je ne dormais plus jamais. Je pensais vraiment au pire».

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...