« Noir quart d’heure » : s’arrêter et écouter Auguste Lécrivain (Ghoy)

Auguste Lécrivain (Ghoy) sort son premier album « Noir quart d’heure » ce vendredi. Un moment suspendu, entre jazz et bossa-nova.

Jonas Bourion
 Auguste Lécrivain, de Ghoy, sort son premier album, «Noir quart d’heure» ce vendredi.
Auguste Lécrivain, de Ghoy, sort son premier album, «Noir quart d’heure» ce vendredi. ©Auguste Lécrivain

Les jours raccourcissent, en cette fin d’année. C’est d’autant plus vrai depuis que le changement d’heure a eu lieu. Quand le soleil se couche et que la lumière baisse, certains aiment laisser l’obscurité s’installer chez eux. Ils attendent qu’il fasse complètement noir. Ensuite, et seulement lorsque la nuit est tombée, ils se décident enfin à allumer une lampe ou deux. "On appelle ça 'faire noir quart d’heure'", explique Auguste Lécrivain.