«L’erreur est collective»

Johan Sampaoli était très déçu de l’élimination: «Qu’elle arrive de cette manière est frustrant! Je suis même dégoûté car jamais ça ne doit arriver.

L.D.

Vinny (NDLR: Mayele) veut bien faire en essayant de dégager le ballon et on ne peut absolument pas lui en vouloir. La faute n’est pas individuelle mais collective. On laisse trop de temps au centreur d’ajuster sa passe. Avant, le ballon ne doit même pas sur le flanc. On doit l’intercepter ou couper l’action. Dommage car il y avait la place! Merelbeke ne nous était pas supérieur. On revient après avoir été mené et on fait une seconde période sérieuse mais on ne trouve pas la faille. Chose que l’adversaire fait à cinq minutes de la fin. C’est cruel et rageant, pestait le médian positionné comme meneur de jeu. Depuis le début de la préparation, je fais preuve de polyvalence. Une fois en demi-défensif, une autre en position plus offensive, comme ici. Peu importe la place, j’essaie de me rendre utile à l’équipe au sein de laquelle je me sens très bien.»